AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entres potes, ft John

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ETHAN
Call me God.
avatar
J'me présente ...

Ethan S. Daniels


▌Devoirs remis : 449
▌Ton arrivée : 10/08/2011
▌Age : 29
▌Avatar : Iwan Rhéon

MessageSujet: Entres potes, ft John   Jeu 25 Aoû - 14:07







    Je dessinais les plans d’une nouvelle villa sur le papier blanc qui était tendu sur mon large bureau en verre que mon père m’avait offert quelques mois auparavant en vue de la fin de mes études en architecture. Concentré, les sourcils fronçaient, mes doigts traçaient avec précision les murs de cette futur Villa. Je la voulais lumineuse, débordant de lumière. Je voulais les lignes primordiales pures et raffinées. Un modèle de splendeur où on se sentirait bien et en sécurité. Avec l’aide financier de mon père qui m’avait enfin accepté aux yeux du monde comme son fils, je pourrai construire cette villa au bord de l’eau. Peut-être même que j’y habiterai et rendrai ma villa actuelle –qui appartient d’ailleurs à mon cher paternel- ou simplement peut être que je vendrai ce plan à une agence. Je verrai bien. Je vérifiais une fois de plus les proportions, non elles étaient vraiment sorties d’un rêve. Il fallait que je la montre à John, effectivement j’avais pour habitude de montrer mes créations à mon « mentor » qui les approuvait ou simplement m’aider à les améliorer. John est un homme vraiment brillant, ses raisonnements sont à la fois simples et assez poussés. Je saisis donc mon téléphone et composai le numéro de son appartement cela sonna malheureusement dans le vide. Il devait être sorti, pourtant l’horloge n’affichait que 18 heures. Je décidai de le joindre sur son portable. Après deux sonneries là joie de mon ami raisonna enfin de l’autre côté de la ligne. Je lui expliquai mes intentions et l’invitai à passer la soirée à mes côtés. La discussion terminée, je raccrochai le téléphone et saisis les clefs de la voiture afin de remplir mon frigo. Si John est quelque chose, c’est bien qu’il est un gros mangeur, si je n’ose dire, un goinfre.

    J’enfilai mes chaussures et descendit l’escalier pour atteindre le sous sol où mes deux voitures étaient garées. En fait j’en utilisai qu’une seule, l’autre était un cadeau de mon père, elle était quelque peu… voyante et pas du tout dans le genre modeste. Je la gardais pour les grandes occasions ou les soirées importantes –celles où je vais avec John… c’est un gros dragueur, je dis ça je dis rien- . Arrivé devant le supermarché après un quart d’heure de trajet, je claquai la porte et me dirigeai vers l’entrée du magasin. Je me dirigeai directement vers le rayon alcool –à boire avec modération… mon cul- Vodka, manzana, rhum, malibu coco. Et une bonne bouteille de vin pour le côté raffiné –qu’on ne possède pas- puis vint le rayon apéro, que je dévalisai littéralement. Quelques pizzas feraient l’affaire, je passerai également chez le pâtissier pour prendre le gâteau préféré du grizzli –vous voyez de qui je parle ? Le goinfre.. le drageur… C’est bon ? là vous voyez.. ! –

    Une fois le coffre plein à craquer je me redirigeai vers la Villa.
    Le nombre de voyage coffre-cuisine me fit tourner la tête, une fois tout rangé, je m’affalai sur le canapé en cuir et allumai la télé. 19 h 50, il ne tarderait pas à effectué les mêmes actions qu’à chaque où il me rendait visite, c'est-à-dire se jeter dans la piscine avant de passer par la case bonjour-porte, fin tout ce qui révèle des êtres civilisés. Le soleil commençait son déclin quand John passa l’ouverture du portail.
Revenir en haut Aller en bas
Superman
avatar
J'me présente ...

John A. Blumer


▌Devoirs remis : 140
▌Ton arrivée : 24/07/2011
▌Age : 29
▌Avatar : Nico Tortorella

MessageSujet: Re: Entres potes, ft John   Ven 26 Aoû - 21:47

    S’il est vrai qu’on ne sent jamais son odeur, que l’on n’est jamais dérangé par son propre parfum, alors je devais avoir vraiment la transpiration abondante aujourd’hui. Je sais, c’est dégueulasse. Mais que celui qui n’a jamais trouvé, à un quelconque moment, qu’il puait me jette la première pierre.
    C’était vrai qu’il avait fait chaud aujourd’hui, ce qui pouvait aussi expliquer les auréoles que l’on pouvait apercevoir sous presque tous les bras de la rue que je remontai alors, en direction de mon appartement. Il devait être dans les 18 heures lorsque je décidai de prendre une bonne douche, en poussant la porte de mon chez-moi. Je ne jouerai pas les hypocrites en prétendant me diriger à ce moment vers la petite salle de bain dans l’unique but de me rafraîchir en laissant ruisseler l’eau sur mon visage pendant des heures comme l’on le voit dans certaines pubs, mais bel et bien parce que je puais. Je me déshabillai hâtivement et rentrai dans la douche.
    J’étais en train de faire couler le savon dans ma main en dessinant un énorme escargot (pas de commentaires) lorsque j’entendis le téléphone de l’appartement sonner depuis le salon. Je me dépêchai à me savonner et à me rincer, pris du soudain sentiment selon lequel je pouvais répondre à ce coup de fil avant que la sonnerie ne cesse, vous savez ce genre d’objectifs inutiles et complètement ridicules que vous vous fixez parfois, comme ça. Dans une situation totalement normale, cette espèce d’homme resté enfant, de gamin dans un corps d’adulte –moi, en l’occurrence– trouve un prétexte débile pour se lancer un petit pari avec lui-même, petit pari qui prend souvent une tournure beaucoup plus importante dans ces quelques minutes de sa vie parmi tant d’autres, comme si, de sa réussite, dépendait la survie du monde. L’homme-enfant adore effectivement s’identifier à James Bond, ou ActionMan, ou à tous les PowerRangers en même temps, sauf le rose car l’homme-enfant est un homme avant tout.
    Sorti de la cabine de douche comme un sauvage, manquant de déraper sur le tapis de bain, je me mis à courir nu dans l’appartement jusqu’à me jeter sur le téléphone qui s’arrêta de sonner au moment où ma main le toucha. C’était prévisible. Je retournai alors vers la salle de bain en suivant les nombreuses flaques d’eau que j’avais laissé au sol dans ma folle course. Revenu dans ma chambre et vêtu d’un jean, je vis mon portable vibrer sur la table de nuit avant d’entamer la chanson que je reconnus aisément. Je m’approchai et constatai que c’était Ethan qui m’appelait. Je saisis l’objet qui s’excitait et fis glisser mon index sur l’écran pour répondre. Je portai le portable à mon oreille avant de commencer à parler :

    - Superman, j’écoute.

    Après un ricanement vif, mon ami m’expliqua que c’était lui qui venait de m’appeler sur le fixe de l’appart et je lui donnai la raison pour laquelle je n’avais pas été en mesure de lui répondre. Il me proposa alors de passer la soirée chez lui, m’indiquant un projet de villa qu’il désirait me montrer. J’acceptai volontiers et lui dit que j’arriverai à 20 heures, après quoi il raccrocha. Je regardai mon portable, m’apercevant qu’il me restait une bonne heure à tuer avant de prendre la route. Je me jetai alors sur le canapé du salon et allumai la télé.
    Vers 19h30, j’entendis la porte s’ouvrir sur ma chérie qui rentrait. Sans lui adresser un regard, je saisis mon portable pour vérifier l’heure. Il fallait que je parte. Je sautai du canapé, saisis mes clés qui traînaient sur le bar à la volée ainsi que mon paquet de clopes sur lequel ces dernières étaient posées, posai ma main sur la hanche de ma copine pour la faire tourner vers moi et lui déposer un léger baiser sur les lèvres. Devant la porte, je m’adressai à elle à toute vitesse :

    - Salut ma belle, bonne journée ? Dis, Ethan m’invite à passer la soirée chez lui…

    Elle ferma les paupières à moitié, ce qui indiquait qu’elle n’était pas d’accord.

    - … pour me montrer un nouveau projet d’architecture, une villa, un truc dans le genre immense, magnifique, ce qu’on ne pourra jamais s’offrir, tu connais Ethan !

    Elle avait cet air blasé qu’elle affichait à chaque fois qu’elle savait que j’arrangeais les histoires à ma sauce, pour arriver à mes fins. Je ne mentais pas, je ne lui révélais qu’une partie de la soirée, la plus présentable, mais elle comme moi savions que les soirées que je partageais avec Ethan ne parlaient pas vraiment boulot. J’ouvris la porte et, une fois sur le palier, je l’entendis me demander quand est-ce que je comptais rentrer.

    - Moi aussi, je t’aime mon bébé.

    Je l’entendis sourire dans mon dos et m’enfuis vers la villa de mon ami.
    La nuit n’était pas encore là quand j’arrivai dans la rue d’Ethan. C’était vraiment le quartier chic. Je souris à l’approche de sa maison –immense, la maison- j’avais un rituel bien à moi quand il s’agissait de faire irruption chez le jeune homme. J’ouvris le portail qui ne grinça même pas. Sa villa était vraiment magnifique, et j’adorais venir squatter chez lui, dans l’abondance de luxe. Il avait tellement de fric que j’aurais pu acheter mon immeuble avec la moitié de ce qu’il possédait, et encore ! Je trottinai jusqu’à la porte d’entrée, frappai et attendis que le beau brun vienne m’ouvrir. Lorsque la poignée tourna, laissant à peine le temps à Ethan d’ouvrir, je poussai la porte d’un geste brutal, plaquai mon ami contre le mur et me mis à courir dans le rez-de-chaussée. Je connaissais sa villa et savais exactement où je voulais me diriger. Je continuai à courir jusque dans le jardin où je sautai immédiatement dans la piscine géante qui occupait l’étendue verte. Des vagues se formèrent, frappant les rebords et éclaboussant la pelouse. J’aurais adoré avoir une maison avec une piscine. Et ça restait un objectif du James Bond que j’étais de gagner –ou voler emprunter- assez de fric pour cela.
    Je rigolais seul dans l’eau en faisant claquer mes mains sur la surface ondulée, provoquant des centaines d’immenses éclaboussures. Je vis Ethan arriver, et se poster devant la piscine.

    - Sérieusement, mec, ta piscine est juste énorme !!

Revenir en haut Aller en bas
ETHAN
Call me God.
avatar
J'me présente ...

Ethan S. Daniels


▌Devoirs remis : 449
▌Ton arrivée : 10/08/2011
▌Age : 29
▌Avatar : Iwan Rhéon

MessageSujet: Re: Entres potes, ft John   Mer 31 Aoû - 19:17

    Mon dos frappa la surface plate et lisse du mur de l’entré. Alors que mes poumons se heurtaient contre le fond de ma boite thoracique, je regardai amusé John qui zigzaguait entre le mobilier en courant à toutes jambes afin de rejoindre l’ouverture de la baie vitrée. Je retenais mon souffle, effectivement il est arrivé par le passé que le grizzly s’écrase mollement contre le double vitrage de la baie et finisse étalé par terre à moitié assommé. Ce souvenir fort divertissant me fit sourire. Je décidai enfin de me diriger à mon tour sur le gazon tendre. Gazon que mon jardinier s’échinait à rendre toujours plus parfait, personnellement je ne comprenais pas cette obsession farfelue. Je m’arrêtai en cour de route pour faire demi tour vers le frigo et attraper une des bouteilles que j’avais au préalable mise au frais. Je saisi deux verres à pied et versai le succulent liquide au fond. Je me m approchai du canapé où je me dévêtis entièrement. John m’avait vu mainte fois nu. Non je n’ai pas d’expérience gay dans mon pokédex. Une fois nu, je repris les deux coupes et posai l’un après l’autre mes pieds dans l’herbe tendre. Je devais vraiment avoir l’air d’un dieu. Puis je me dirigeai vers la surface ondulante de l’eau, petit à petit elle vint lécher tour à tour les mollets, les cuisses, les fesses, les reins, le torse. L’eau mouvante autour de moi j’avançais progressivement vers mon ami. Je lui tendis la coupe et bus la mienne d’un coup. L’alcool brula ma gorge et mon corps entier frissonna.

    -Alors mec, comment tu te portes.


    Sans attendre la réponse du beau brun, je posai la coupe sur le rebord en marbre de la piscine et plongea sous la surface de l’eau immergent la totalité de mon corps. Je le rejoignis en deux mouvements. Je refis surface derrière lui et tentai de le couler..
Revenir en haut Aller en bas
Superman
avatar
J'me présente ...

John A. Blumer


▌Devoirs remis : 140
▌Ton arrivée : 24/07/2011
▌Age : 29
▌Avatar : Nico Tortorella

MessageSujet: Re: Entres potes, ft John   Mar 20 Sep - 19:06

    Je vis Ethan arriver, tel Apollon fendant l'aube, entièrement nu. Le soleil se reflétait sur son corps d'albâtre et faisait scintiller les deux coupes qu'il portait, pleines d'un liquide brillant.

    - Nan mais vas-y, fais comme chez toi, je t'en prie ! m'exclamais-je, faisant allusion à sa tenue inexistante, avant de me rendre compte de mon erreur. Tu es chez toi effectivement...

    Sa nudité ne me gênait pas vraiment. Nous nous étions déjà retrouvé dans diverses situations plus ou moins intéressantes, et, entre nous deux, la seule règle est sûrement qu'il n'y a pas de tabous. Cela dérange certaines personnes, mais la base sur laquelle était fondée notre amitié -qui, sans vous mentir, est bien la gente féminine, ou, pour faire plus direct et se rapprocher au plus près de nos pensées de l'époque, comment baiser rapidement et sans embrouilles- et nos caractères respectifs nous permettaient ce genre d' "écarts".
    Ethan entra doucement dans l'eau de la piscine. Je frissonnais pour lui car j'avais eu le temps de m'habituer à la température de la piscine, en comptant le fait que j'étais alors tout habillé, chaussures comprises, et j'imaginais la sensation qu'il ressentait au contact de l'eau sur son corps nu. Il ne parût pourtant pas du tout déstabilisé du changement de milieu et je me rappelai alors que, sur Tortola, entrer dans l'eau faisait parti des grands plaisirs partagés par tous. Je me remémorai Londres et son temps constamment semblable à celui de l'hiver. C'avait été une des choses auxquelles je n'avais jamais réussi à m'habituer et que je ne regrettais sûrement pas, désormais que j'étais là, sous la chaleur lourde et tombante d'un soir sur l'île.
    Mon ami me tendit une coupe et porta la sienne à ses lèvres pour la vider entièrement de son contenu. Je fus moins courageux et ne fis descendre qu'une petite gorgée dans ma gorge, mais assez lentement pour pouvoir ressentir pleinement cette sensation de chaleur qui m'envahit alors.
    Le jeune homme me demanda alors comment j'allais en posant son verre sur le rebord de la piscine. J'eus à peine le temps d'envisager de lui répondre qu'il descendit sous l'eau. Je le vis nager vers moi et, tandis que je posais la coupe à mon tour, j'entendis le bruit singulier de l'eau qui m'indiquait qu'Ethan était remonté à la surface. Je sentis alors tout son poids peser sur mes épaules et je coulai, comme mon ami le souhaitait, je supposais.
    Je remontai rapidement après qu'il est lâché prise. Je tentai de lui faire mon regard-scarface sans être vraiment convaincu de son utilité quelconque, avant de répondre à sa précédente question :

    - Ca va pas mal, je suis actuellement en train de me faire tuer par mon pote dans la piscine de sa villa et après m'avoir gentiment offert une coupe remplie. Tout est on-ne-peut mieux pour moi ! ironisai-je. Et toi ? C'est quoi cette excuse bidon de projet de villa pour me voir ?!

    Je ris avant de reprendre une gorgée du délicieux alcool.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
J'me présente ...

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Entres potes, ft John   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entres potes, ft John

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» DADDAD - Ben, John et qui d'autres ???
» Happy Birthday John WIlliams (8 fevrier 1932)
» john butler solo
» John Cale à Paris, 5 septembre
» John Hiatt
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heaven Island :: ■ TEENAGE DREAM :: 
RESIDENCES
 :: 
Villas
 :: Villa de Ethan S. Daniels
-